Il n’y a plus de saisons…

with Pas de commentaire

Cette année, le printemps tarde à s’installer et les végétaux illustrent parfaitement ce retard. A l’image de ces anémones pulsatilles, la floraison des espèces du pourtour méditerranéen est en décalage d’au moins deux à trois semaines par rapport aux années précédentes… La sécheresse sévissant un peu partout en France  depuis le mois de novembre dernier, couplée aux divers épisodes de grands froids, peuvent vraisemblablement être des éléments expliquant ce retard de végétation.